« Femmes entrepreneures en Afrique : comment faire levier ? »

Women In Africa (WIA) Initiative organise son premier Sommet Régional Afrique de l’Ouest à Dakar le 12 avril 2018. Explications.

« Femmes entrepreneures en Afrique : comment faire levier ? » C’est sur ce thème stratégique pour l’avenir du continent que se structure ce premier sommet régional. Le choix de Dakar s’est imposé tant le Sénégal incarne actuellement le dynamisme de l’entreprenariat au féminin.

L’École des Sables : un symbole fort

L’événement se déroule à l’École des Sables, site magnifique et insolite fondé par chorégraphe sénégalo-béninoise, Germaine Acogny. Un choix symbolique prégnant tant son expérience entrepreneuriale atypique constitue une source d’inspiration pour tous les artistes et les femmes chefs d’entreprise. Grâce à sa détermination, l’École des Sables est aujourd’hui à la fois une école d’enseignement théorique et pratique, un laboratoire de recherches et un lieu de rencontres et d’échanges, de conférences et de résidences artistiques.

Accompagner la nouvelle génération de femmes entrepreneurs

Sans brutalité mais avec fermeté, les femmes africaines affichent leurs ambitions. Mondiales et visionnaires, elles bouillonnent d’idées et ne se privent jamais de les exprimer. Elles conquièrent progressivement tous les secteurs d’activité, y compris ceux réservés par tradition aux hommes.
Mais si aujourd’hui le continent africain affiche le taux le plus important au monde de création d’entreprise au féminin (27%), le taux de faillite est aussi parmi les plus élevés (source : GEM women entrepreneurship report 2017). La nouvelle génération de femmes africaines a donc plus que jamais besoin d’être accompagnée et d’être mise en réseau pour exprimer son formidable potentiel au service d’une Afrique innovante et inclusive.
« C’est pour répondre à ces impératifs que Women In Africa (WIA) Initiative se positionne à la fois comme une plateforme digitale innovante de développement économique et d’ac¬com¬pagnement de la nouvelle génération de femmes africaines et le premier réseau de personnalités et d’expertise pour l’empowerment des femmes dans les 54 pays d’Afrique » explique Aude de Thuin, la fondatrice et Présidente.

Accompagner les économies locales

Aux côtés des entrepreneurs depuis 1864, le groupe Société Générale accompagne ses clients à travers le monde, en prenant part aux transformations positives des sociétés et des économies. Continent à fort potentiel, l’Afrique est au cœur des priorités de la Banque. En accompagnant le développement des économies locales depuis plus de 100 ans, Société Générale est devenue le partenaire privilégié de 3,5 millions de clients, dont 150 000 entreprises dans près de 20 pays africains. Convaincue que les femmes jouent un rôle fondamental dans le dynamisme de l’écosystème entrepreneurial du continent, Société Générale s’engage aux côtés de WIA pour accompagner ces entrepreneures qui construisent l’avenir et façonnent l’Afrique de demain.

« L’énergie de l’écosystème entrepreneurial africain en fait un continent en pleine révolution. En Afrique, les femmes sont indéniablement les actrices de premier plan du développement économique local. Plutôt que d’attendre de décrocher un poste, elles créent leurs propres emplois. Le parcours entrepreneurial n’en reste pas moins celui du combattant pour elles. En collaborant avec la Fondation WIA, nous, Société Générale, sommes fiers de nous engager aux côtés de ces femmes entrepreneures qui façonnent l’Afrique de demain. » explique Alexandre Maymat, responsable de la région Afrique, méditerranée et outre-mer, en banque de détail à l’international.