Aïssatou SECK – Conseillère juridique à la Banque Mondiale – Washington & Abidjan

Aïssatou Seck est conseillère juridique à la Banque Mondiale à Washington et à Abidjan, où elle travaille notamment sur des projets d’infrastructures, d’appuis budgétaires, de gouvernance et d’amélioration du commerce et de la concurrence. Avant de rejoindre la Banque Mondiale, elle était conseillère juridique au sein de l’Union Internationale des Télécommunications à Genève (UIT – l’agence des Nations Unies pour les télécoms) et avocate en Banking & Finance au sein du cabinet White & Case LLP à Paris. Aïssatou est titulaire d’un Master in Business Administration et l’ESSEC Business School et d’un Master in European and International Business Law de l’Université Paris Dauphine. Elle est avocate au Barreau de Paris et est membre de l’African Business Lawyer’s Club (ABLC), de l’Association des Femmes Juristes Sénégalaises (AFJS) et du Women in International Affairs Network (WIAN).

Pour quelle(s) raison(s) êtes-vous devenu membre de Women in Africa ? 

J’étais curieuse de cette initiative qui voulait regrouper des femmes de toute l’Afrique, L’idée de rencontrer des femmes dynamiques, venant de pays aussi bien anglophones, francophones que lusophones, tous secteurs confondus, me paraissait intéressante.

Qu’est-ce que WIA Initiative vous a apporté à ce jour ? 

J’ai pu rencontrer des femmes travaillant dans des secteurs différents du mien. Après avoir travaillé en Europe, en Amérique Latine et aux USA, j’ai rencontré des femmes exceptionnelles qui aujourd’hui font partie de mon réseau, à un moment où je me prépare à retourner m’installer en Afrique, à Abidjan pour mon travail.

Qu’est-ce qui distingue WIA Initiative / ses points forts ?

L’aspect fédérateur – le fait de vouloir créer une vraie communauté par le biais des ambassadrices WIA, des hubs sous-régionaux –, une vraie proposition de valeur avec WIA Philanthropy, le projet WIA54 et la Plateforme digitale.

Trois mots ou adjectifs définissant le mieux WIA Initiative selon vous ?

Innovante, Fédératrice et Ambitieuse…


Avez-vous rencontré dans le cadre de WIA Initiative des personnalités avec lesquelles vous avez développé des relations de business ? 

Pas de relations de business à proprement parler, mais j’ai fait de belles rencontres avec des femmes qui travaillent dans des domaines variés (développement, fonds de private equity, banques commerciales, entreprenariat, assurance, médecine etc.)

Qu’attendez-vous concrètement de WIA Initiative (événements, contenus WIA Mag, application WIA Link, formation, coaching, etc) dans les prochaines années ?

D’aller au-delà des rencontres et des conférences, qui sont nécessaires au début, pour lancer tout mouvement, de faire de vraies propositions de valeur et concrétiser les idées et projets qui ont émané des sessions de brainstorming du sommet initial et de ceux qui suivront. Par la suite, les déclinaisons peuvent être infinies.

Nous travaillons au lancement d’un programme de mentoring international. Souhaiteriez-vous devenir mentor ?

Avec plaisir, je le fais déjà de manière informelle, mais également de façon plus structurée à travers d’autres initiatives ou clubs professionnels.