Fanta Bernah de Font-Reaulx – La publicité pour mettre en lumière les femmes entrepreneurs

Après 32 ans d’expérience dans le commerce internationale, Fanta Bernah de Font-Reaulx, à cheval entre sa Côte d’Ivoire natale et la Suisse, a créé Adwowi Africa. Une plateforme collaborative, qui vise à accroitre la visibilité des femmes dans le monde.

La publicité de proximité. C’est un concept très simple, mais totalement innovant développé par Fanta Bernah de Font-Reaulx. Ivoirienne de naissance, Suisse d’adoption, cette dernière vit entre les deux pays depuis plusieurs années.

« J’ai grandi en Côte d’Ivoire, jusqu’à 18 ans, puis j’ai passé 15 ans à Paris, et je vis depuis vingt ans en Suisse.

Titulaire d’un MBA à HEC Paris, j’ai travaillé 32 ans dans le négoce international, dans le domaine des matières premières. »

Fanta est avant tout une entrepreneur née. Après plusieurs expériences entrepreneuriales à son actif, elle participait au second Sommet mondial de Women In Africa Initiative (WIA) en septembre 2018, en tant que lauréate du projet 54, pour défendre Adwowi Africa.

« C’est une plateforme collaborative, qui accroit la visibilité des femmes entrepreneurs dans le monde. C’est une structure qui connecte des écrans privés. Ce que j’appelle la publicité de proximité. Il ne s’agit pas de l’intrusion agressive d’une publicité en plein milieu d’un film. C’est la douceur d’une image, digitale, qui défile, dans un endroit où vous avez le choix de regarder ou pas. Des lieux qui accueillent du public. Par exemple un restaurant, une salle d’attente… Les annonceurs sont libres de cibler leur audience. A partir d’un Smartphone, ils peuvent lancer une publicité ou un message à New York. Par exemple, l’artiste africaine qui veut se faire connaitre, projetterait quelques images de son travail dans une galerie new yorkaise. »

Au-delà de la partie technique, Adwowi est tout un écosystème mis en place par Fanta, composé d’un réseau de partenaires à même de diffuser ces spots publicitaires.

 Adwowi invente la diffusion d’annonces digitales sur écran publicitaire collaboratif.

Les écrans publicitaires collaboratifs sont des écrans publicitaires dont les propriétaires souhaitent partager tout ou seulement une partie de l’espace de diffusion avec autrui. Ils permettent à tout le monde ou seulement à un groupe d’individu défini, d’envoyer leurs annonces à diffuser sur leurs écrans collaboratifs. Adwowi met à disposition la technologie nécessaire à l’envoie et à la diffusion sécurisée des annonces ainsi qu’à la gestion de ces écrans.

« C’est un nouveau concept. Il nous a fallu deux ans pour mettre en place le logiciel.  On l’a testé pendant un an. »

Dans son combat incessant en faveur de la création de chaîne de valeur pour les femmes, Fanta va un cran plus,  avec son concept ADSkreen, qui vise à déployer des écrans dans le cadre d’une franchise.

« Cette franchise réservée à des femmes a pour ambition de les aider à créer leur entreprise, en diffusant ce concept d’écrans partagés autour d’elles, dans le monde entier. »

Si pour Fanta le rôle des femmes est essentiel pour l’avenir de l’Afrique, celui des jeunes l’est également, à condition de leur donner la place qu’ils espèrent et attendent.

« Les jeunes prennent leur place et changent la face de la Côte d’Ivoire comme celle du continent. Ils ne vont pas réinventer la roue. Ils prennent ce qu’ils ont et essaient de l’adapter à leur milieu. Ils ont une approche très pragmatique. Nous, les aînés, on a un peu plus de mal, on est toujours dans la nostalgie du passé. On serait prêt à ralentir le progrès alors qu’eux anticipent sur l’avenir. Aujourd’hui, quand on voit tous ces jeunes entrepreneurs, on note la même volonté de bénéficier de cette technologie que nous envoie l’Europe associée à nos traditions africaines de solidarité et de partage. A travers leurs projets, ils manifestent la préoccupation de répondre à des besoins. Il y a un côté spirituel à la façon dont les jeunes se déploient aujourd’hui. Ils se sentent envoyés, en mission, en charge du salut de leur pays. A nous de nous appuyer sur la jeunesse pour évoluer. Pas seulement pour l’avenir de la Côte d’Ivoire, mais aussi de l’Afrique, et du monde finalement …»

Présente à Marrakech pour présenter et promouvoir son projet en septembre 2018, Fanta en ressort très enthousiaste. « C’est aller au delà de mes attentes. Je venais sans réellement savoir ce que j’allais trouver. Finalement, j’ai eu bien plus. C’est un événement très porteur. Vous rencontrez des jeunes femmes entrepreneurs de tous horizons, dans une dynamique qui vous revitalise. On a presque l’impression d’être envoyée en mission pour WIA, afin de promouvoir le réseau, cette solidarité entre femmes entrepreneurs qui va porter le continent, dont l’éducation est clé et les femmes, au cœur de la responsabilité éducative des enfants, le moteur. »

Pour plus d’informations, consultez https://adwowi.com/fr/