Vwanganji Bowa – des solutions financières pour les PME

Vwanganji Amatende Bowa est une entrepreneur sociale zambienne passionnée par le monde des affaires. Après dix ans d’expérience dans les finances, elle a créé Mighty Finance Solution, une entreprise sociale qui cherche à transformer les communautés en leur fournissant des solutions financières accessibles et abordables.

Avec dix ans d’expérience dans les secteurs bancaires et financiers, « le monde de la finance » n’a aucun secret pour Wanganji Amatende Bowa. Diplômée en développement de l’Université de Zambie cette Zambienne de 35 ans a créé, en 2016, Mighty Finance Solution, pour mettre son expertise au service des petites et moyennes entreprises, souvent exclues des circuits financiers traditionnels.

Lauréate du Programme 54 2018, Vwanganji Amatende Bowa a bénéficié, dans ce cadre d’un accès gratuit à un MBA en planification stratégique, offert pat Honoris, partenaire mécène de la Fondation WIA Philanthropy.

« Notre marché cible sont les femmes et les PME qui se situent au-dessous de la pyramide bancaire.

L’activité principale de la société consiste à offrir des services de microfinance complets dans toute la Zambie, résume Wanganji. À l’avenir, nous avons l’intention de fournir des services complémentaires tels qu’une assistance technique, un renforcement des capacités, un développement de la gestion et des produits sur mesure à nos petites et moyennes entreprises (PME) ».

En attendant, MFS, inscrite auprès de l’Agence des brevets et de l’enregistrement en tant que prêteur du pays, même si elle n’est pas encore une institution financière agréée auprès de la Banque de Zambie (BOZ), fonctionne avec des citoyens zambiens comme actionnaires et des entités d’investissement locales qui apportent non seulement du capital, mais aussi des moyens techniques.

«Notre marché cible sont les femmes et les PME qui se situent au-dessous de la pyramide bancaire pour devenir des entreprises de taille moyenne avec un soutien structuré pour le financement des commandes, l’escompte des factures, le financement opérationnel et le financement relais. Grâce à notre expansion prévue, nous pensons que le développement de l’entreprise sera possible en reliant divers produits et en fournissant aux clients l’expertise technique nécessaire, avec l’appui de notre personnel compétent et expérimenté»

En tant que société centrée sur le client, MFS s’efforce de développer et de proposer des produits structurés spécifiquement pour répondre aux besoins de financements de ses clients, en mettant l’accent sur les femmes,  en suivant sa philosophie et principe directeur Changer des vies, une idée à la fois.

« La taille de notre marché correspond actuellement à 70% de la population zambienne, des femmes vivant actuellement sous le seuil de référence de la pauvreté. »

Si l’accent est mis sur les femmes, c’est qu’elles représentent la catégorie de la population la plus nombreuse, la plus précaire également. MFS cible les femmes pauvres vivant en milieu rural et urbain impliquées dans une activité économique. MFS veut financer des femmes qui se sont retrouvées dans une micro-échelle obstinément verrouillée. Elles seront habilitées à se développer au-delà des petites et micro-entreprises et à accéder aux financements nécessaires pour créer des entreprises de moyenne et grande envergure. Déjà, certaines des femmes accompagnées par MFS se sont développées, allant jusqu’à l’export, au Congo entre autres.

« les services de MFS mèneront à l’autonomisation des femmes en influençant positivement leur pouvoir de décision et en améliorant leur statut socio-économique global ».

Lauréate de la bourse Mandela Washington pour les jeunes leaders africains, Wanganji Amatende Bowa participait, en septembre 2018, au second Forum mondial de Women In Africa (Initiative), à Marrakech. Sélectionnée pour intégrer le programme 54, elle confie « avoir été très excitée à l’idée de rencontrer les femmes de tout le continent. Pour être en mesure de collaborer, de connecter, pour porter ensemble l’Afrique ».

Le WIA 54 Award est financé par la Fondation WIA Philanthropy et ses mécènes