Tarneem Saeed – La puissance d’internet au service de l’Afrique

Lancé en avril 2016, Alsoug.com, plateforme de petites annonces en ligne, est classée parmi les cinq sites soudanais les plus visitées, et l’une des applications soudanaises les plus téléchargées avec plus d’un demi-million d’abonnés.

 

Une idée de Tarneem Saeed, lauréate du prix de la « Révélation Tech » du programme 54 de Women in Africa (WIA) Initiative.

Les idées les plus simples sont souvent celles qui rencontrent le plus de succès. Il en est ainsi d’Alsoug.com, une plateforme de petites annonces en ligne, lancée en 2016 au Soudan par Tarneem Saeed. « Le concept est très simple, il s’agit d’offrir aux Soudanais des informations quotidiennes, sur le prix réel des produits. Nous collectons ces informations et leurs transmettons. Cette information est extrêmement importante, car elle permet aux consommateurs de mieux comprendre le prix réel de ce qu’ils achètent et vendent. Chez Alsoug.com, nous recueillons et analysons ces données, puis nous les publions sur notre blog, afin que chacun puisse les consulter et en bénéficier. Nous avons créé ce site spécialement pour les Soudanais afin de les aider dans leurs dépenses quotidiennes » explique-t-elle.

 « Je crois aux changements que nous, les jeunes du continent, grâce aux nouvelles technologies, pouvons apporter ».

Diplômée de la London School économies et sciences politiques, en droit, Tarneem a travaillé quatre ans pour le cabinet Allen & Overy, à Londres, avant de rejoindre le groupe familial, Saeed spécialisé dans le commerce, au Soudan. Et de monter, il y a près de trois ans, son entreprise, Al Soug.

« Je me passionne pour le marché de consommation en Afrique.  Avec un souci pour la qualité. Et je crois aux changements que nous, les jeunes du continent, grâce aux nouvelles technologies, pouvons apporter ».

 

Son marché en ligne, Al Soug, est un réel succès local. Il est classé parmi les cinq sites soudanais les plus visités, et son application parmi les plus partagées avec plus d’un demi-million de téléchargements. Une petite affaire qui roule et compte déjà une vingtaine de personnes qui travaillent à plein temps.

« J’aimerais que les Soudanais utilisent notre plateforme tous les jours, pour diverses raisons, et afin de faciliter leur vie au quotidien ».

Tous les Soudanais car, Tarneem a conçu sa plateforme non seulement en incluant la diaspora soudanaise mais également les habitants du Sud-Soudan.

« Avec l’objectif, quand la situation sera pacifiée, d’installer une équipe à Juba ».

Ce n’est pas tout. La jeune femme affiche également des ambitions panafricaines.

« Une fois que nous aurons conquis le Soudan, nous aimerions nous déployer dans d’autres pays voisins oubliés. Nous pensons que la puissance d’internet et des plateformes comme Alsoug.com, devrait être un droit, tout le monde devrait pouvoir en bénéficier, pas seulement les habitants des grands pays comme le Nigeria. Pour cela, nous devons continuer à nous déployer ».

 

En attendant, Tarneem Saeed, qui participait en septembre 2018 au second Forum annuel de Women in Africa (WIA) Initiative en tant que lauréate du programme 54, s’est vu décerner le prix de la « Révélation Tech ».

« C’était vraiment un honneur de recevoir ce prix. Il signifie que d’autres croient en nous, et croient également dans l’impact de la technologie et d’internet sur le développement ».

En plus de la visibilité obtenue lors de la soirée de remise du prix, Tarneem a connecté avec les autres lauréates du programme 54.

« Le sommet de la WIA était vraiment très spécial en ce sens. C’était une merveilleuse occasion de nouer des liens avec des femmes entrepreneurs et dirigeantes de toute l’Afrique, dans beaucoup de secteurs différents. J’ai tellement appris des autres participantes. Tant d’elles ont surmonté tant d’obstacles pour créer leur entreprise, leurs solutions ont vraiment été une source d’inspiration pour moi. Et je me suis sentie moins seule finalement… »

Et d’ajouter :

« je suis convaincue que les femmes, pas seulement les entrepreneures, mais les femmes leaders en général, très souvent isolées, ont la capacité de transformer ce continent si elles mutualisent leur force et si elles sont soutenues. C’est ce que la plateforme WIA nous apporte ».