Irène Serot almeras : du sens et de l’engagement

Formatrice associée pour l’Institut Bioforce basé à Dakar (management ressources humaines, bailleurs de fonds), et directrice de Efiscens, Irène Serot almeras est engagée pour l’Afrique, les femmes et l’environnement depuis plus de 20 ans.

Efiscens met à disposition des associations, ONG, entrepreneurs sociaux, bailleurs agissant en Afrique, différents services selon leurs besoins (évaluations, réflexions stratégiques, recrutements, organisation d’évènements..).

Irène Serot almeras a consacré une bonne partie de sa carrière au management d’organisations (ONG, fondation, bailleur institutionnel) dans le milieu du développement et de la protection de l’environnement dans plusieurs pays. Elle a ainsi ainsi collaboré avec ATD Quart Monde, Inter Aide, Enda Maghreb, Fondation Ensemble, Ambassade de France aux Etats Unis, Tostan.

Depuis ces dernières années, en plus de ses responsabilités chez Efiscens et Bioforce, elle est membre du conseil d’administration de l’Asedeme, du International Council de SOS SAHEL, des comités projets de la Fondation Ensemble, de l’Agence des micro projets, de la Seed Foundation ainsi que du Critical Ecosystem Partnership Fund.

Votre engagement pour les femmes d’Afrique

« J’ai toujours cherché à focaliser mon attention sur les questions spécifiques liées aux femmes. Je milite activement à la fois pour que l’on reconnaisse les conditions difficiles des femmes en milieu rural (mutilations notamment) mais aussi pour que l’on ne voie pas uniquement les femmes en Afrique comme des victimes mais que l’on mette en valeur toutes les initiatives qu’elles portent. »

Pour quelle(s) raison(s) êtes-vous devenu membre de Women in Africa ? 

« Parce que Women in Africa participe à mon sens à la valorisation de ce que peuvent faire les femmes en Afrique. WIA met en valeur les femmes qui agissent concrètement pour l’Afrique de demain, au-delà d’une vision un peu misérabiliste qui peut être parfois véhiculée. »

Qu’est-ce que WIA Initiative vous a apporté à ce jour ? 

« Le fait de participer à ce réseau. De prendre connaissance des projets portés qui ont été élus. De faire connaissance avec ces portraits de femmes. »

Qu’est-ce qui distingue WIA Initiative / ses points forts ?

« Apporter un soutien concret à des femmes entrepreneuses. Réseau soulignant le « côté positif » des femmes, les success stories etc.. changeant des séminaires évoquant toujours ce qui ne va pas et jamais ce qui se passe de positif et de constructif. »

Trois mots ou adjectifs définissant le mieux WIA Initiative selon vous ?

Avenir, Femmes, Afrique

Qu’attendez-vous concrètement de WIA Initiative (événements, contenus WIA Mag, application WIA Link, formation, coaching, etc) dans les prochaines années ?

D’être au courant des évolutions concernant spécifiquement les femmes en Afrique, de pouvoir aussi rencontrer des femmes agissant dans les mêmes sphères que moi, enfin, de pouvoir conseiller des femmes qui voudraient se lancer dans la philanthropie sur comment le faire, avec qui, pourquoi, puisque je l’ai déjà fait pour la Fondation Ensemble. De pouvoir mettre à disposition mon expérience pour aider WIA d’une part et des membres d’autre part.

Nous travaillons au lancement d’un programme de mentoring international. Souhaiteriez-vous devenir mentor ?

« Oui je le ferais très volontiers, je le suis déjà pour MakeSense. »