Honoris United Univerities & WIA

Quelles sont les raisons de votre engagement avec Women In Africa ?

Honoris United Universities partage la même conviction que l’entreprenariat et le leadership féminin sont des axes majeurs pour transformer le continent Africain et avoir un impact sur le développement des économies et des communautés. Notre participation à cette initiative panafricaine était tout à fait naturelle et inscrite dans notre mission: Education For Impact.

Nous sommes fiers de soutenir depuis 3 ans WIA Philanthropy pour accompagner les 54 femmes entrepreneures sélectionnées à travers le continent pour le programme et d’organiser chaque année le boot camp dédié à l’entreprenariat aux côtés des autres partenaires. Au-delà de cette rencontre annuelle, Honoris offre à chaque entrepreneure la possibilité de bénéficier gratuitement d’une formation adaptée à ses besoins spécifiques pour accélérer son projet. Depuis le lancement de cette initiative, ce sont près de nos formations, majoritairement des MBA à distance ou online.

En quoi Honoris United Universities contribue à l’évolution du continent africain et particulièrement en faveur des femmes? 

Un vieil adage dit qu' »éduquer un homme, c’est éduquer un individu, éduquer une femme, c’est éduquer une nation ». Honoris est la première et la plus grande plateforme panafricaine d’enseignement supérieur privé, nos institutions sont présentes dans 10 pays et 32 villes sur le continent. De Casablanca à Cape Town, d’Abuja à Tunis, nous contribuons à former une nouvelle génération de professionnels africains capable d’avoir un impact sur leurs communautés. En tant qu’éducateurs, nous sommes convaincus que renforcer l’accès des femmes à l’enseignement supérieur, à certaines disciplines comme les STEM, les accompagner pour prolonger la durée de leurs études contribuera à développer le leadership féminin sur le continent. Le développement de solutions hybrides comme l’enseignement à distance ou l’enseignement online permet aux femmes notamment aux mères de pouvoir continuer leurs études tout en travaillant. D’autre part, nous lançons également des formations spécifiques, comme récemment en Tunisie l’ « Advanced Certificate Women Board Ready » en partenariat avec l’Esses Business School et l’Université Centrale, institution membre du réseau. Plus de femmes dans les instances de gouvernance est une nécessité car elle rime avec professionnalisation et valeur ajoutée de la diversité.

Que retenez vous du Sommet WIA?

L’initiative Women in Africa est un catalyseur d’idées qui vise à apporter des réponses concrètes aux problématiques du continent africain et à renforcer le rôle et la présence des femmes dans le développement de celui-ci. D’un point de vue très personnel en tant que femme africaine, ce sommet est une occasion unique de partage et d’échanges avec des femmes venues des quatre coins du continent. Cela permet de nouer des liens forts avec des femmes que je n’aurai pas eu l’occasion de croiser par ailleurs. Nous sommes toutes animées par la même motivation et un projet commun : faire avancer le leadership féminin sur le continent.

Un message à faire passer à ces femmes qui transforment le continent et sont l’avenir de l’Afrique ?

Seul un effort collectif peut faire évoluer le leadership féminin sur le continent et au-delà. Dans cet effort, chacune de nous a une responsabilité. On ne décrète pas l’égalité, on la fabrique.