HH Sheikha Intisar AlSabah & WIA

Comment la Fondation Intisar contribue-t-elle au développement de l’Afrique et en particulier à l’émancipation des femmes ?

Notre unique Présidente, S.A. Sheikha Intisar AlSabah, vise une détermination inébranlable à créer une société meilleure et pacifique pour tous. Ce qui fait d’elle la parfaite supportrice des femmes et des jeunes personnes qui se concentrent sur la psychologie positive et l’émancipation des femmes touchées par la guerre grâce à l’utilisation de la thérapie par le théâtre.

Quelles sont les raisons de votre engagement auprès de Women In Africa ?

Intisar Foundation, est sur le point de créer des liens et des contacts pour mieux établir un environnement positif de paix et de rétablissement des traumatismes pour toutes les femmes affectées par la guerre ou pour toute femme arabe dans le monde. La passion de Son Altesse Cheikha est d’aider les femmes à trouver leurs propres forces et à tomber amoureuses d’elles-mêmes au départ. En commençant par les femmes, car elles sont les principaux piliers de la société, elle aspire à une vie meilleure pour tous. Son Altesse Cheikha Intisar aide les femmes à être entendues et vues à travers l’expression vocale et visuelle de leurs histoires et sait que l’émancipation des femmes par l’augmentation de leur force intérieure et l’acquisition d’une plus grande estime de soi apportera la Paix dans le monde arabe.

La conclusion de l’expérience que nous avons acquise en participant au sommet de Women In Africa a été pour nous un énorme succès en tant que fondation pour créer des liens et communiquer avec les autres dans le cadre de ce sommet.

En tant que femme qui est toujours inspirée par d’autres femmes autonomisées, et en tant que femme qui travaille pour l’émancipation des femmes dans le monde arabe, être invitée à participer au Sommet Women In Africa a été pour moi une façon de rencontrer d’autres personnes dans un nouveau continent. C’était une belle découverte pour moi, j’ai été impressionnée par le travail de ces femmes inspirantes en Afrique et par la façon dont elles sont réellement émancipées. Les femmes africaines sont connues pour être très fortes. J’ai eu l’occasion de discuter avec beaucoup d’entre elles, de voir s’il existe des synergies et des possibilités de collaboration pour jeter des ponts entre le continent et le monde arabe. J’ai été honorée d’être en leur présence et j’ai été inspirée par beaucoup d’entre elles. Elles sont extraordinaires. J’ai également eu l’occasion de parler des différentes initiatives que je développe pour le Koweït, mon pays bien-aimé, et dans le monde arabe :

Pour le Koweït, avec Bareec, la première initiative de ce genre qui offre un programme de psychologie positive dans les écoles publiques koweïtiennes. Jusqu’à présent, plus de 11300 élèves bénéficient de notre programme.

Pour les femmes touchées par la guerre et les victimes de violence domestique au Moyen-Orient, avec la Fondation Intisar, la première initiative humanitaire de ce genre dans le monde arabe qui utilise la thérapie par le théâtre pour guérir les traumatismes. Le Sommet Women In Africa a été pour moi une grande opportunité d’échanger avec tous les participants sur tous ces différents sujets. Je crois que l’éducation et l’émancipation (sous toutes ses formes) sont les clés pour rendre notre monde meilleur. C’est pourquoi nous travaillons tous, d’une manière ou d’une autre, à cette puissante initiative.

Je tiens à remercier Mme Aude Thuin de m’avoir invité et d’avoir lancé une si belle initiative. Je voudrais également remercier Mme Afsat Abiola, Présidente de WIA, et de m’avoir accueilli chaleureusement.

 

Que vous reste-t-il de votre expérience du Sommet de WIA ? En d’autres termes, si vous pouviez envoyer un message aux femmes qui transforment le continent et qui sont l’avenir de l’Afrique, quel serait-il ?

Beaucoup de choses sont restées en moi. La première étant le dynamisme des femmes africaines, leur amour de la vie et des autres femmes. Tout le monde était si gentil, aimant et encourageant. C’était un sentiment incroyable d’être entouré par ces femmes. Il y avait quelque chose dans l’air grâce à ces femmes qui ont rendu tout possible et m’ont fait me sentir chez moi dans un nouvel endroit. Ce qui m’a vraiment marqué, c’est à quel point les femmes africaines sont plus grandes que la vie, et comment elles vous permettent d’être plus grandes que la vie.