Meridiam & WIA

Quels sont les raisons de votre engagement avec Women In Africa ?

Women In Africa (WIA) est une plateforme importante pour réunir des femmes qui contribuent par leurs engagements et actions au quotidien au développement économique du continent, dans des secteurs porteurs et en croissance. Pour Meridiam, cette rencontre était une occasion supplémentaire de rencontrer ces personnalités qui font émerger des initiatives et partager des expériences et projets futurs. C’était aussi l’occasion de promouvoir l’initiative AIFP (African Infrastructure Fellowship Program) dont l’objectif est la formation des cadres du secteur public africain à l’accompagnement et la gestion des projets d’infrastructure. Une des valeurs de ce programme étant la parité des fellows, WIA constitue pour nous un promoteur intéressant.

Que retenez-vous du Sommet Annuel WIA ?

Ce sommet est non seulement un puissant forum économique, mais aussi une formidable opportunité pour des femmes de tout âge et de catégories différentes de partager, imaginer des projets et des initiatives et s’encourager mutuellement.

En quoi Meridiam contribue à l’évolution du continent africain et particulièrement en faveur des femmes ?

Notre contribution au développement et à l’évolution du continent africain se mesure aux projets et initiatives que l’on met en oeuvre sur place. Meridiam a lancé en 2016 une plateforme de développement dédiée à l’Afrique.

Aujourd’hui, en 3 ans, ce sont 15 projets pour une valeur de plus de 3 milliards d’euros que nous soutenons sur le continent. Des infrastructures essentielles en faveur de la transition énergétique (les premières centrales solaires au Sénégal, des plateformes solaires décentralisées en Côte d’Ivoire, au Nigéria et au Ghana, le plus important projet géothermique d’envergure en Ethiopie ou la plus importante centrale biomasse d’Afrique de l’Ouest en Côte d’Ivoire) et de la mobilité des biens et des personnes (le premier projet PPP à Madagascar pour la modernisation du principal aéroport du pays, les ports de Owendo au Gabon et de Nouakchott en Mauritanie ou l’une des plus importantes autoroutes du Kenya).

Nos actions dans le cadre de l’AIFP, sont un autre exemple de cet engagement qui est le nôtre sur place en particulier en faveur de l’autonomisation des femmes et le leadership féminin dans le cadre par exemple d’Empow’her.

Un message à faire passer à ces femmes qui transforment le continent et sont l’avenir de l’Afrique ?

Le continent africain regorge de femmes extraordinaires qui mènent avec courage, dynamisme et énormément de volonté des projets concrets et essentiels développement du continent. Ces femmes sont un exemple pour tous. Chacun devrait s’en inspirer. Notre engagement à leurs côtés est fort, mais nous souhaitons encore le rendre plus impactant et plus puissant dans les prochaines années.