INTERVIEW EXCLUSIVE de Philippe WANG, Vice-Président Exécutif de Huawei Northern Africa

INTERVIEW EXCLUSIVE de Philippe WANG, Vice-Président Exécutif de Huawei Northern Africa

INTERVIEW EXCLUSIVE de Philippe WANG, Vice-Président Exécutif de Huawei Northern Africa 2028 1344 communication@wia-initiative.com


Philippe WANG : « Nous sommes convaincus du pouvoir des NTIC pour renforcer le leadership des femmes en Afrique. »

Philippe WANG a rejoint le groupe Huawei en 2009 et a exercé successivement les différentes fonctions de directeur de grand compte d’Orange, de directeur général de plusieurs pays (Togo, Bénin, Gabon, Guinée-Équatoriale), puis Vice-Président Exécutif de la région Afrique de l’Ouest.

Il est devenu depuis Octobre 2018 Executive Vice-President de Huawei Northern Africa. Il est diplômé d’un IAE master en Management.

L’Afrique est digitale. Quels sont selon vous les atouts du continent en termes de transformation numérique ?

La population jeune et pléthorique du continent africain constitue son principal atout. Selon les estimations des Nations Unies, 30 millions de jeunes arriveront chaque année sur le marché du travail, d’ici 2030. Ce chiffre est considérable, et participe à augmenter les chances pour le continent d’aller au bout d’une révolution digitale au sens littéral du termes – qui est d’ailleurs déjà en marche.

En effet, l’Afrique est dotée d’une population jeune, massive, connectée, et accoutumée aux initiatives entrepreneuriales. Le continent, pour rattraper son retard en matière d’infrastructures, a dû miser sur le digital parfois même plus rapidement que les autres régions du monde. En témoigne par exemple l’utilisation massive du mobile money. En outre, les conjonctures économiques parfois complexe ont fait du continent un vivier d’entrepreneurs. Rien qu’au Sénégal, les créateurs de projets individuels représentent 81,8% des 400 000 unités économiques recensées.

Le terreau est, au vu de ces éléments, extrêmement favorable pour une transformation numérique d’ampleur. L’enjeu est maintenant de créer des emplois, en commençant par miser sur la formation de la force vive du continent : sa jeunesse.

Huawei investit depuis plusieurs années sur le continent et accompagne au plus près cette digitalisation. Quels sont les grands enjeux autour du développement de Huawei sur le continent africain ?

En tant que leader mondial de la fourniture de solutions et d’infrastructures TIC, Huawei a pour vision de donner à chaque individu, foyer et organisation un accès aux technologies numériques. Implantés sur le continent depuis plus de vingt ans, nous avons à cœur de voir cette vision d’un monde entièrement connecté et intelligent se concrétiser en Afrique.

En coopération avec nos partenaires locaux, Huawei fournit aux opérateurs télécom des produits et solutions de réseau innovants, sécurisés et fiables, afin d’accélérer le développement de l’économie numérique des pays africains. Grâce au renforcement des infrastructures de chacun de ces espaces, nous contribuons à réduire la fracture numérique dans les zones reculées du continent.

Nous croyons aussi fermement que l’éducation numérique des jeunes générations est un levier de développement. Ainsi, Huawei a formé plusieurs milliers personnes en Afrique au cours des dernières années, et ce uniquement grâce au programme Huawei ICT Academy. Nous prévoyons de former 150 000 personnes au cours des cinq prochaines années, avec une série d’initiatives qui correspondent aux stratégies numériques de chaque pays. L’objectif :  encourager les jeunes Africains à profiter des infinies possibilités qu’offre le digital, et par là même soutenir la croissance économique et le développement de l’Afrique.

L’Afrique connaît à la fois une fracture du numérique et une fracture liée au genre. Quelles solutions Huawei propose-t-elle pour répondre à ces défis ?

Huawei croit profondément à l’égalité des genres et à la place de premier plan que jouent les femmes qui entreprennent en Afrique. En 2016, Huawei a soutenu la cause de l’égalité des sexes en lançant une initiative interne visant à encourager ses collègues masculins à soutenir la campagne HeForShe lancée par les Nations unies pour atteindre l’égalité des sexes.

En juin 2018, Mme Chen, vice-présidente de l’entreprise et directrice du conseil d’administration, a participé au sommet Women4Tech au Mobile World Congress Shanghai et a prononcé un discours-programme intitulé « Embracing the Digital Era ». Mme Chen a souligné dans son discours que l’ère numérique sera bénéfique pour les femmes.

Depuis début 2020, le bureau de l’UE à Bruxelles a lancé une série d’entretiens #Huawei4her avec d’éminentes dirigeantes pour aborder des sujets allant de l’éducation des femmes aux STEM (science, technology, engineering, and mathematics) au développement de carrière.

Enfin, Huawei continue d’œuvrer à l’émergence des femmes de talents de demain. Nous avons remporté le label Top Employer il y a peu, et poursuivons notre engagement dans la promotion de nos équipes féminines.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes femmes diplômées qui souhaiteraient évoluer au sein d’une entreprise mondiale telle que Huawei ?

Nous conseillerions à ces jeunes femmes de croire en leur talent, mais surtout de continuer d’apprendre, de s’ouvrir, de s’éduquer, de se former. Chez Huawei nous valorisons chez tous, sans distinction, le dynamisme, l’esprit d’initiative, la curiosité, et l’envie d’aller plus loin.

Nous croyons fermement que l’éducation est la clé de l’émancipation des jeunes générations en Afrique, et cela prévaut tout particulièrement pour les jeunes filles. C’est pourquoi Huawei a entre autres déployé son programme « ICT Academy » dans de très nombreuses universités africaines. L’objectif : apporter aux étudiants, et particulièrement aux jeunes femmes, des connaissances de pointe en matière de TIC.

Huawei a décidé d’accompagner la création du programme WIA Young Leaders en 2021. Les 5 lauréates ont été révélées il y a quelques semaines. Certaines d’entre elles évoluent dans des milieux tech et IT. De quelle manière Huawei s’engage-t-elle à accompagner ces femmes dans le secteur du digital ?

Nous sommes convaincus du pouvoir des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) pour renforcer le leadership des femmes en Afrique. Si les femmes ont souvent été des “utilisateurs tardifs” des NTIC, elles perçoivent désormais le potentiel immense d’émancipation et de développement que peut amener le digital dans leur vie professionnelle et personnelle.

C’est en ce sens que nous sommes très fiers de permettre, aux côtés de Women in Africa et du programme WIA Young Leaders, à ces 5 jeunes femmes talentueuses de recevoir un parcours de formation digitale ambitieux et visionnaire.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre souhait de vous engager auprès de WIA pour mettre en avant le leadership féminin et plus largement soutenir l’économie du continent ?

Huawei est une entreprise présente en Afrique, pour l’Afrique. Nous avons à cœur d’accompagner le développement durable du continent, qui ne peut être envisagé sans un renforcement sérieux de l’autonomisation et l’émancipation des femmes africaines – locomotives de l’économie du continent.

Nous pensons que le digital est la meilleure voie pour atteindre cette émancipation. Or, si l’Afrique est l’une des régions du monde qui comprend le plus de femmes entrepreneurs, moins de 30% d’entre elles exercent des professions en rapport avec le secteur du digital.

C’est dans cet esprit que nous nous sommes rapprochés de WIA, organisation de référence, pour renforcer encore notre engagement pour l’Afrique, et plus particulièrement, pour les femmes africaines. Elles sont de plus en plus de nombreuses à être nées à l’ère du numérique, et à choisir de se lancer dans le secteur des nouvelles technologies et du digital. Nous les accompagnons avec nos solutions et nos infrastructures, mais souhaitons en faire plus, et permettre aux jeunes femmes et filles d’explorer toutes les possibilités que la révolution numérique offre.

Comment envisagez-vous l’Afrique numérique de demain ?

Malgré l’impact de la pandémie de la Covid-19, l’Afrique est restée connectée. Le continent, à la population très jeune, regorge de jeunes talents. L’enjeu pour l’Afrique est maintenant de former cette jeunesse née à l’ère du numérique, de renforcer les écosystèmes digitaux, créant par là même les emplois qui mèneront le continent au développement qui lui est promis.

Huawei accompagne depuis plusieurs décennies les États africains dans leur transformation digitale. Il faut désormais que les réformes législatives et financières accompagnent un nouveau pacte de croissance, tourné vers l’inclusion des femmes et des jeunes, les énergies vertes, la santé, l’éducation, et le digital.

Laisser une réponse

Back to top
Privacy Preferences

When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in the form of cookies. Here you can change your Privacy preferences. It is worth noting that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we are able to offer.

Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
Click to enable/disable Google Fonts.
Click to enable/disable Google Maps.
Click to enable/disable video embeds.
Our website uses cookies, mainly from 3rd party services. Define your Privacy Preferences and/or agree to our use of cookies.