« WIA Meet With » – Interview exclusive de Léocadie Ebakissé

« WIA Meet With » – Interview exclusive de Léocadie Ebakissé

« WIA Meet With » – Interview exclusive de Léocadie Ebakissé 2500 1667 communication@wia-initiative.com

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre parcours ?

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été portée par les notions de transformation, de transmission et d’influence. J’ai démarré ma carrière sur des missions de recrutement, de gestion de carrière, de formation, de consulting, de développement RH ou encore de facilitation. Après 20 ans au sein de grands groupes, j’ai ressenti le besoin de créer mon agence de conseil en stratégies de transformations et développement de l’influence. C’est comme cela qu’est né Talents Awake en 2015. 

Aujourd’hui, je dirais que j’ai deux métiers, deux passions : l’accompagnement et le coaching des leaders et des décideurs dans des contextes de transformations (individuelles ou collectives, culturelles ou managériales), et la facilitation et la modération d’événements panafricains et internationaux, pour mettre en lumière les Talents et leur permettre de mettre en avant leurs projets et leur vision, et ainsi en faire bénéficier le plus grand nombre.

 

Vous accompagnez des femmes et hommes leaders à travers votre métier. Quels sont vos prochains objectifs (à court et long terme) ?

Je les accompagne aujourd’hui sur trois volets différents, souvent complémentaires : l’executive coaching, la formation et la facilitation d’événements. Un premier objectif est pour moi de les mettre en lumière, avec leurs organisations, afin que cette visibilité puisse leur permettre d’expliquer ce qu’ils font, pourquoi ils le font, et attirer in fine de futurs collaborateurs, des investisseurs, des sponsors… les aider à créer des ponts et des partenariats avec des acteurs de leur écosystème pour amplifier leur impact. 

Derrière les accompagnements que je propose se pose aussi la question de l’héritage et de la transmission : qu’est-ce que je laisse derrière moi ? Comment transmettre ce que je sais, ce que j’ai appris, ce que j’ai créé ? L’objectif ultime est que ces hommes et ces femmes, ces Talents, puissent partager, transmettre et répondre à cette question fondamentale de la legacy

Vous allez co-présenter, avec Hafsat Abiola, Présidente de Women In Africa, la nouvelle série exclusive “Meet with” de WIA, une série de webinaires visant à faire la rencontre de role-models féminins et femmes d’influences du continent Africain. Quels type de profils allez-vous mettre en lumière lors de cette série ?

C’est un format qui répond justement parfaitement à cette question de la legacy et de la transmission. Les profils que nous allons rencontrer et mettre en lumière sont des femmes qui se posent la question de ce qu’elles vont transmettre aux nouvelles et futures générations. De véritables femmes d’influence, à la fois dans leur secteur, dans leur environnement, mais aussi dans leurs pratiques. Nous allons pouvoir décortiquer cette notion même d’influence, ce qu’elle implique, notamment la nécessité d’être à l’écoute des populations et des environnements que les décisions qu’elles influencent vont impacter.

Ce qui rend ce format inédit est son approche bilingue, à la fois francophone et anglophone, qui permettra de mettre en lumière des femmes venant de tout le continent et qui apportera un regard croisé, un changement de perspectives. Aussi, la possibilité pour l’audience de poser ses questions en amont des discussions, et non plus seulement pendant les échanges en live. 

Notre objectif est de rendre ces femmes influentes accessibles, en démystifiant la fonction et en posant cette question centrale à mon sens : qui est la femme derrière le poste ? Qu’est-ce qui la porte au quotidien et qui continuera de la guider coûte que coûte ? 

 

Quelles ont été vos role-models et quel impact ont-elles eu sur votre carrière ?

Je cite souvent deux rôles-modèles que je sais avoir en commun avec beaucoup : Oprah, véritable femme des médias qui a cette capacité folle à créer un langage universel, ou encore Michelle Obama, une femme sortie indemne d’un régime présidentiel, qui ne s’est pas perdue dans la politique et qui a su rester fidèle à ses convictions, tout en les mettant “au service de”. 

Mais pour citer une femme qui a eu un réel impact sur ma carrière, et plus globalement sur mes choix de vie, j’aimerais rendre hommage à Léopoldine Douala Manga Bell, première femme noire au monde à être devenue hôtesse de l’air. Une femme camerounaise de sang royal qui a toujours tout fait pour s’affranchir des codes et des cases dans lesquelles on a pu la mettre. Une femme qui a fait le choix de quitter l’Afrique tout en dédiant sa vie à rappeler combien nos racines sont importantes, en travaillant notamment sur ce qui lie les noirs américains avec les noirs africains. C’est d’elle que je tiens cette conviction de l’importance d’honorer nos racines. C’est aussi elle qui m’a fait comprendre combien l’engagement est un épanouissement en soi, car l’on contribue à quelque chose de plus grand, qui nous dépasse. Une femme à la fois inaccessible et accessible !

 

Vous êtes-vous même deux femmes leaders et influentes du continent Africain. Pour vous, quelles sont les principales qualités pour être un bon leader?

Elles peuvent à mon sens se résumer aux notions d’honnêteté, d’engagement et de responsabilité. L’honnêteté envers soi-même avant tout : se connaître assez pour se permettre de demander de l’aide et savoir avec qui l’on pourra créer des alliances. On ne peut pas régner seule, et c’est avec l’autre que l’on enrichit sa vision. L’engagement ensuite : se rappeler que ce que l’on fait, on le fait d’abord pour les autres et que c’est cet engagement qui donne un sens à nos actions. Et enfin avoir un sens des responsabilités et une capacité à fédérer autour d’une vision, d’un projet commun.

À mon sens, le leadership n’est pas tant le pouvoir, c’est ce que l’on en fait. 

 

Quel message pourriez-vous apporter aux femmes africaines qui souhaitent devenir les leaders de demain ?

Elles doivent prendre conscience qu’elles sont des leaders nées ! Dans leur foyer, dans leur métier, au sein de leurs communautés. Elles pourront ensuite s’outiller et se donner les moyens de déconstruire les histoires dominantes, qui certes nous construisent mais nous détruisent et nous limitent aussi, et ainsi créer leur propre voix(e). Les femmes leaders sont celles qui osent agir autrement. 

Laisser une réponse

Back to top
Privacy Preferences

When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in the form of cookies. Here you can change your Privacy preferences. It is worth noting that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we are able to offer.

Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
Click to enable/disable Google Fonts.
Click to enable/disable Google Maps.
Click to enable/disable video embeds.
Our website uses cookies, mainly from 3rd party services. Define your Privacy Preferences and/or agree to our use of cookies.